Tag Archive | Paris

Corsair fait sa pub dans le métro

Corsair poursuit sa campagne de communication par une grande campagne d’affichage dans le métro parisien.

Si vous êtes parisien, vous n’avez pas pu les louper. Qui ? Les grandes affiches de pub Corsair bien sûr ! Corsair a misé sur une campagne de masse: 2 affiches par station de métro, côte à côte. Du côté des destinations mises à l’honneur, on retrouve la Réunion avec le slogan « Passez une nuit à la belle étoile » dont le tarif A/R présenté était de 717 euros. La deuxième destination affichée est la nouvelle desservie par Corsair : le Sénégal avec comme slogan « Bouclez le Paris-Dakar sans la moindre courbature ». Prix de l’A/R: 529 euros.

Pub Corsair dans une station de métro parisienne (c) Sophie Figenwald

Pub Corsair dans une station de métro parisienne (c) Sophie Figenwald

Au final, la campagne se termine, les affiches sont progressivement retirées des stations de métro mais je suis certaine que beaucoup de personnes qui ne connaissent pas ou peu Corsair savent désormais que ce n’est 1) pas une compagnie charter, 2) pas une compagnie low-cost qui relie Paris à la Corse…

Et vous, avez-vous vu la campagne de pub ? Qu’en avez-vous pensé ?

Landing in the cockpit of the flight SXB-CDG with Air France by Regional

To attend the Air France event at CDG last week, I was invited to take the flight AF7761 from Strasbourg-Entzheim (SXB) operated by Regional with a very beautiful Embraer ERJ-170. This flight was very special for me as, knowing I was coming for the event, the flight attendant proposed me to make the landing in the cockpit. It was an unique experience I want to share with you !

This was the first time I flew from SXB. A quite little airport with unfortunately, no sight on the tarmac until you’ve been through the security checks.

After the control, I had the surprise to discover that the aircraft of Regional (airline which is a part of Air France) was an Embraer ERJ 170-100LR, and more precisely the F-HBXP painted in Regional colours (instead of Air France’s) since january. A very very beautiful aircraft as you can see !

Regional – Embraer ERJ-170-100LR F-HBXP with its Regional livery © Jeremy M. Airliners.net

The flight from SXB to CDG was planned to last 40 minutes. Weather conditions were not so good. It was a cloudy morning !

From the 10A seat, perspective on the cloudy sky © Sophie Figenwald

After the take-off, the two flight attendants came as usual to propose (no, not « sucré/salé » 😉 ) a coffee and pastries. Olivia, the chief stewardess, has always been very kind. She asked me if everthing was okay and after having served me, she proposed me to go into the cockpit. A proposition I really didn’t expect. I never got that chance and of course, always dreamt of it ! Without any hesitation, I accepted and Olivia accompanied me a few minutes later to the cockpit.

After having been installed on the third seat, fastened my seat belt and put the headset on my ears, I started to realise where I was…

View from the cockpit © Sophie Figenwald

Both pilots were so nice with me. They knew I’m blogging and we discussed about our common passion for aviation, how it started and so on. A few seconds after having taken place in the cockpit, we began our descent to Paris Charles-De-Gaulle. The sky was too cloudy to see the ground until we were on the final approach but it was still very impressive. What was also astonishing is how the co-pilot, who was in charge of the radio communication, discussed with me and at the same time, paid attention to the control tower and its indications concerning the descent. « Men can’t do two things at the same time »; that’s what we usually say. Well, he actually proved me the exact contrary 😉

After 10 minutes, we turned to the left to get aligned with the runway and a few seconds later, we finally saw the ground. On the left, Paris with the Eiffel Tower (a little difficult to see on the picture but if you have good eyes, you can find the Montparnasse Tower right in the middle and on the left next to it, the Eiffel Tower) and on the right, CDG airport. Magical !

Paris from the cockpit ! © Sophie Figenwald

Final approach on CDG ! © Sophie Figenwald

And finally, the landing ! Awesome !

Ready for landing ? Yes captain ! © Sophie Figenwald

After a smooth landing, let’s go to Terminal 2G © Sophie Figenwald

And during the taxiing, a quick pic of the new connection between Terminal 2A and 2C…

New connection between 2A and 2C © Sophie Figenwald

before coming next to the Terminal 2E !

Terminal 2E for Air France and Skyteam members long-haul flights © Sophie Figenwald

And finally, the arrival at 2G !

« PNC, dernier virage ! » © Sophie Figenwald

We arrived a little ahead of schedule, despite a BAE in front of us which forced us to slow down our approach. After having stopped, it was time for the arrival check-up, before the crew prepared itself for the next flight aboard this aircraft 45 minutes later to fly back to SXB. Thanks a lot to this Air France crew; you were all so nice to me, I will never forget my first landing in a cockpit !

Dans les coulisses de Paris-Charles de Gaulle

2 février 2012, 9h. Aéroport Paris-Roissy Charles de Gaulle.

Pour beaucoup de touristes, si l’on en croit les classements internationaux, CDG s’apparente à l’enfer des aéroports. On le taxe volontiers et fréquemment de pire aéroport au monde ou même d’aéroport le plus haï. N’ayant jamais eu l’occasion de fouler le sol des terminaux du premier aéroport français, je fus plus que réjouie de recevoir une invitation d’Aéroports de Paris à venir visiter leurs locaux. Le rendez-vous a été pris le jeudi 2 février; une matinée très fraîche (voire glaciale par -7°) mais sous un soleil radieux, en compagnie d’une quinzaine de blogueurs, tous impatients de commencer la visite. Alors qu’en est-il véritablement ? CDG est-il aussi terrible qu’on veut nous le faire croire ? Retour sur cette visite des coulisses de Paris-Charles de Gaulle.

Vue d'ensemble de CDG dans les locaux d'Aéroports de Paris (photo ADP)

Avant de débuter la visite, petit point sur l’aéroport avec quelques chiffres intéressants pour se situer :

  • 61 millions de passagers en 2011,
  • 3 250 hectares de superficie,
  • Plus de 1300 vols par jour,
  • 300 postes de stationnement avions,
  • 4 pistes…

Direction ensuite le tarmac pour constater l’étendue du 2e aéroport européen et visiter ses installations !

Après un passage obligé par un PIF (Poste d’Inspection Filtrage), embarquement dans un minibus au niveau des places de stationnement des avions de la République Française…

Avions de la République Française

…et à proximité immédiate du Terminal 1, le plus ancien, rénové récemment.

Terminal 1 CDG depuis les locaux ADP

Premier arrêt au niveau du parc des 125 engins de déneigement. Le déneigement d’une piste se fait en plusieurs étapes avec à chaque fois, une machine différente.

Pour rester dans le thème du froid et de la neige, passage par les citernes et les engins chargés du de-icing des avions. 2 400 mètres cubes de glycol (le fameux liquide de dégivrage jaune orangé qu’on peut apercevoir sur les avions en hiver) sont stockés ici. CDG dispose de 16 aires de dégivrage avions. Un dégivrage dure environ 15-20 minutes (selon le type d’avion) et fait effet autant de temps. L’hiver dernier au moment des intempéries, CDG est l’un des rares aéroports à n’avoir pas fermé.

Découverte ensuite de la zone de maintenance Air France, exclusivement réservée à la compagnie nationale.

Puis direction la zone cargo avec le hub européen de FedEx.

Retour ensuite vers les Terminaux avec un passage chez les pompiers, au plus près des véhicules de service plutôt impressionnants. Les pompiers ADP doivent être en 3 minutes maximum sur les lieux d’un incident/accident pour intervenir.

La dernière acquisition des pompiers ADP

En route, on croise de beaux oiseaux…

B747-400F Air France Cargo, l'un des 6 derniers en service

La file d'attente est longue à CDG...1380 vols/jour en moyenne

A340-600 Etihad, l'un des plus longs avions au monde

Arrivée au Terminal 2; le bâtiment tout à gauche reliant les Terminaux A et C sera très bientôt inauguré.

Arrivée ensuite au Terminal 2E…

… au pied duquel se trouve toute une flotte de berlines Air France dédiées aux passagers de Première.

Place à la visite du magnifique Terminal 2E, lumineux, très accueillant. Les boutiques de luxe et les restaurants s’enchaînent pour le plus grand plaisir des voyageurs. Dommage que l’on ne puisse y accéder qu’avec une carte d’embarquement ! On note en ce moment la présence pour le Nouvel An Chinois d’un stand dédié.

Au bout du terminal 2E, une superbe vue sur le tarmac

La visite s’est poursuivie avec la zone de tri bagages, toujours dans le Terminal 2E. Les kilomètres de tapis roulants s’enchaînent dans une « pièce » de 17 mètres de haut et 300 mètres de long si mes souvenirs sont bons. Bien sûr, pas question de faire des photos dans cet endroit très sécurisé. Pour information, votre bagage rejoint la soute de votre avion 10 minutes seulement après avoir été enregistré. Le système de tri de CDG est l’un des plus performants et novateurs au monde.

Après la visite du 2E, retour dans le minibus sur le tarmac à la découverte des Satellites 3 et 4 (le 4 est encore en travaux) qui constituent un prolongement du Terminal 2. C’est là notamment que se trouvent les A380 Air France qui ont bien sûr besoin de passerelles d’embarquement spécifiques pour chaque pont.

A380-800 Air France

De l’autre côté du Satellite, mise en route d’un A320 qui provoque de la fumée en raison de l’excédent de carburant au démarrage.

Et une dernière petite photo du Satellite 3 avant de clore la visite.

En somme, vous l’aurez compris, mon avis quant à CDG est plutôt très positif. L’équipe de la communication d’Aéroports de Paris a été très sympathique et cette invitation (une première pour ADP également) était une très belle initiative.

Je n’ai malheureusement pas pu en une journée tout découvrir et certes, je n’ai pas fait le trajet type de quelqu’un qui sort d’un vol long-courrier de 12h et qui cherche sa correspondance dans le stress, mais j’ai été totalement conquise par tout ce que j’ai pu voir. L’organisation, les panneaux d’affichage, les panneaux d’indication, les terminaux; tout est fait pour que le voyageur passe un bon moment pendant sa correspondance ou avant son départ.

Pour conclure, une étude BVA a indiqué que 85,5% des passagers sont satisfaits de leur passage à CDG. Je pense que ce chiffre parle de lui-même ! Bravo et merci Aéroports de Paris.