Tag Archive | British Airways

Vol Paris – New York avec OpenSkies en Boeing 757 – Classe Prem Plus

Comme je vous en parlais fin août, j’avais réservé des billets Paris – New York avec OpenSkies sur vente-privee.com qui proposait une offre exclusive en partenariat avec MisterFly. L’occasion était idéale de découvrir la compagnie française, filiale de British Airways, qui opère exclusivement sur l’axe Paris – New York. Sa promesse est claire : nous faire voyager dans un confort unique, dans des appareils de taille réduite permettant des embarquements/débarquements rapides et simples. Sur un axe aussi concurrentiel où les compagnies nationales exploitent des gros voire très gros porteurs comme l’A380, ça donne envie ! Je vais ainsi partager avec vous mon expérience de voyage avec OpenSkies, tant à l’aller qu’au retour puisque j’ai eu la chance d’être invitée à tester la classe Prem Plus lors du vol de jour à l’aller en Boeing 757 et la classe Economique lors du vol retour de nuit en Boeing 767.

Commençons naturellement par le vol aller dans cet article. Il s’agissait du vol BA 8003 du 11/09 (une date hautement symbolique pour un vol vers NYC), départ à 13h40 pour une arrivée à l’aéroport de Newark prévue à 16h25. Me voilà donc en route vers l’aéroport d’Orly Ouest, un chemin fluide et sans encombre grâce à l’Orlybus. Une fois dans l’aérogare environ 1h30 avant le départ, direction le hall 3 pour procéder à l’enregistrement. L’espace dédié à British Airways & OpenSkies y est bien visible. Il y avait 5 guichets ouverts et peu de monde, l’attente était donc très réduite, premier avantage de voyager dans des avions de petite capacité.

img_3981

 

img_3985Je réceptionne ma carte d’embarquement et découvre avec bonheur un surclassement en classe Prem Plus, merci OpenSkies ! Direction ensuite la PAF pour le contrôle des passeports et le PIF (Poste Inspection Filtrage) pour le contrôle des bagages et personnes. Un 777 Air France vers Fort-de-France doit partir 10 minutes avant mon vol, cela rend le passage des PAF et PIF un peu long mais je finis par arriver en salle d’embarquement, un peu moins d’une heure avant le départ prévu. Il se sera passé une trentaine de minutes entre l’arrivée à l’aéroport et l’arrivée en salle d’embarquement, un temps de parcours là aussi réduit. L’espace dans la salle n’étant pas énorme, nous nous retrouvons nombreux avec les passagers Air France. Heureusement l’embarquement du vol pour la Martinique commence rapidement et des sièges se libèrent. Voyager dans un avion de taille réduite permet d’éviter les embarquements qui durent 1h voire plus, un vrai avantage avec OpenSkies !

13h20, l’embarquement commence et je me dirige tranquillement vers la porte 31. Depuis la salle, je n’aperçois pas encore mon avion mais je crois savoir qu’il s’agira du Boeing 767 intégré depuis la fin août à la flotte OpenSkies. En effet, cet avion qui faisait auparavant partie de la flotte British Airways effectue les rotations des vols BA 8003 et BA 8004 entre Orly et Newark. Vous pouvez consulter l’article du mois d’août pour plus d’informations à ce sujet en cliquant ici. Une fois le billet scanné et le passeport vérifié, me voilà dans le couloir d’embarquement et là, surprise, le nez de l’appareil que je vois apparaître est celui d’un Boeing 757 ! Cet avion plus petit que le 767 est un mono-couloir. Il s’agit du type d’appareil opéré depuis toujours par OpenSkies qui en compte 3 en service. Configuré en 3 classes (Economique, Prem Plus et Biz Bed), il ne compte que 114 sièges versus 184 pour le 767, ce qui reste dans tous les cas dérisoire par rapport aux 300 à plus de 500 sièges des autres compagnies. C’est donc le F-HAVI qui m’emmènera à New York !

img_3986

Entrons à présent dans l’avion pour découvrir la classe Prem Plus. Je passe d’abord par la cabine Biz Bed où les gens s’installent puis j’arrive dans la cabine Prem Plus à mon siège 08A.

Voici la description de cette classe « Economique supérieure » faite sur le site de British Airways : Bienvenue en classe Prem Plus, la classe qui vous aide à rendre votre vol un peu plus confortable. Installé dans une cabine élégante offrant confort et style, vous ne manquerez pas d’espace personnel dans votre grand siège en cuir, disposerez de plus d’espace pour les jambes que dans notre cabine économique et bénéficierez d’une plus grande inclinaison du dossier à bord des appareils Boeing 757. Avec seulement 28 sièges répartis par groupes de deux, l’atmosphère est très intime. Que vous voyagiez pour le plaisir ou pour affaires, vous pouvez créer un environnement calme et personnel en Prem Plus et arriver à destination frais et disponible, prêt pour la journée qui vous attend.

img_5707

Très clairement côté espace, pour une classe « Economique supérieure », on est bien au-delà de ce qui est proposé sur les autres compagnies. J’ai été vraiment surprise en arrivant à mon siège, l’écart dans le 757 entre le pitch de la classe Eco et de la classe Prem Plus est très important. Les sièges en eux-mêmes sont très spacieux et tout en cuir comme annoncé. Pour que vous vous fassiez une meilleure idée, on passe d’une configuration 3-3 à 2-2 et ce ne sont pas moins de 3 hublots auxquels on a accès depuis sa place.

 

img_5712

En m’installant, je trouve sur mon siège : un casque Bose anti-bruits, un oreiller, une couverture, une bouteille d’eau et une trousse de confort composée d’un masque de nuit, de chaussettes, de boules quies et d’une brosse à dents.

L’embarquement très rapide est réalisé en une quinzaine de minutes. Il est temps d’attacher et d’ajuster notre ceinture et de décoller ! Nous quittons le sol français vers 14h.

Le temps de vol annoncé pour rejoindre New-York était de 7h55 pour une arrivée à Newark sur les coups de 16h, en avance de 20 minutes sur l’horaire prévu. Peu après le décollage, les Ipads qui constituent le système de divertissement à bord sont distribués par l’équipage. Je découvre donc « High Life Entertainment », l’IFE (In Flight Entertainment) de OpenSkies et British Airways. On y trouve des traditionnels films & séries, pistes audios et jeux. Le point fort est la présence de contenus français et anglais parfaitement adaptés sur cet axe Paris – New York. Par rapport aux IFE intégrés dans les sièges sur les autres compagnies, on peut apprécier la taille de l’écran et la réactivité du tactile de la tablette Apple. Ne manque qu’une chose que j’apprécie particulièrement dans un avion : les informations de géolocalisation, vitesse, altitude etc en temps réel. A noter également : sur les séries, seul 1 épisode d’une seule saison est disponible. C’est frustrant, on aurait envie de voir la suite 😉 Globalement, la quantité de contenus disponibles semble moins importante que sur les autres compagnies mais cela suffit pour la durée du voyage. J’ai par exemple regardé 2 films, 1 épisode de série et écouté un album audio !

Mention spéciale pour le casque anti-bruits Bose qui remplit très bien son rôle. Il faut dire que le 757 est un avion de 25 ans qui est bruyant par rapport à ce qui se fait depuis, le casque est donc le bienvenu.

En classe Prem Plus, les sièges sont équipés d’un bras à déployer sur lequel on peut fixer l’Ipad. 

img_5721img_5749

 

 

 

 

 

 

 

 

Environ 1h après le décollage, l’équipage nous propose un apéritif avec un large choix de boissons alcoolisées et non-alcoolisées accompagnées de « Pretzels », so american. Peu après a suivi un service de repas, composé de 4 plats en classe Prem Plus. Le déjeuner fut très agréable, bien au-delà de la qualité des plateaux servis en classe Economique. Il faut dire qu’il est sympathique également de déjeuner avec des couverts, plats et verres qui ne sont pas en plastique 🙂 Au menu sur ce vol : une salade avec une brochette de poulet en entrée, un plat de pâtes et légumes avec du poulet en plat, une portion de camembert pour le fromage et une tarte au citron meringuée en dessert. Durant le repas, l’équipage passait pour nous approvisionner en pain. A noter également, du vin est disponible pour accompagner votre repas.

img_5723

Après ce déjeuner, place à la détente et au repos. Quelques coups d’oeil aussi par les 3 hublots (!) pour profiter de la vue du ciel toujours aussi magique.

img_5739

img_5750

img_5725Les heures passent dans un très bon confort et vient le temps de l’encas avant atterrissage. Distribué dans une petite boîte, il s’agissait d’un sandwich et d’un yaourt à boire.

Tranquillement, nous débutons la descente vers l’aéroport de Newark Liberty et je vois au loin se détachant du sol les gratte-ciels de la skyline de New York. L’approche aux alentours de l’aéroport et l’atterrissage qui ont duré une trentaine de minutes au total ont été plutôt mouvementés. L’avion bougeait beaucoup et je n’ai pas été mécontente quand nous avons touché le sol new-yorkais, là aussi de manière assez brutale. Je ne sais pas si c’est usuel sur New York ou sur cet aéroport en particulier.

L’atterrissage en vidéo :

On découvre l’aéroport lors du roulage ainsi que la skyline, bienvenue à New York !

img_5769

img_5773

Une fois arrivés à notre point de stationnement vers 16h bien en avance sur l’horaire prévu, le débarquement se fait très rapidement puisque nous sommes positionnés à l’avant de l’avion et que le nombre de passagers est réduit. L’occasion de saluer l’équipage qui mixe personnels anglais et français et de les remercier pour leurs sourires, leurs attentions et leur professionnalisme au cours du voyage.

Pour résumer cette expérience en classe Prem Plus en 757 OpenSkies : cette classe offre un confort et un espace inégalés par rapport au produit « Eco Plus » des autres compagnies. Je ne définirais vraiment pas cette classe comme de l’Economique supérieure mais bien comme de la classe Affaires qui serait un intermédiaire à une première classe représentée par les sièges Biz Bed. En outre, voyager à bord d’un avion de cette taille présente des avantages clairs, quelle que soit la classe de voyage : enregistrement, embarquement et débarquement sont très rapides, ce qui permet également à l’arrivée à New York de passer plus rapidement la douane qu’en débarquant avec 500 autres passagers. La promesse proposée par OpenSkies est donc largement respectée et le rapport qualité-prix excellent !

OpenSkies démarre ce dimanche l’exploitation de son 767

OpenSkies, la compagnie française filiale de British Airways opérant entre Paris-Orly et New York, annonçait dans un communiqué début avril qu’un Boeing 767 allait rejoindre sa flotte cet été. Une grande annonce, d’autant plus que cet avion offre davantage de sièges que les trois 757 actuellement exploités par la compagnie.

C’est ainsi un avion de British Airways qui a pris sa retraite de la compagnie britannique pour démarrer une nouvelle vie auprès d’OpenSkies. La compagnie a réceptionné l’avion semaine dernière et après plusieurs vols tests, le Boeing prendra son premier envol commercial ce dimanche 28 août (information Journal de l’Aviation). Il sera exploité sur la ligne Orly – Newark sur les vols BA8003 et BA8004, en trois classes : Economie, Premium Economie et Biz Bed.

Coup de chance, je me rends à New York avec OpenSkies en septembre, sur les vols 8003 et 8004 ! L’occasion de découvrir cette compagnie atypique qui propose de traverser l’Atlantique dans une cabine intimiste (peut-être un peu moins en 767, à voir !), dans le confort de sièges en cuir offrant plus d’espace que chez les compagnies concurrentes. Je découvrirai donc également le dernier arrivé dans la flotte ! Une expérience que je ne manquerai pas de détailler sur le blog après un superbe voyage qui s’annonce à New York.

767 OpenSkies par David Dagouret

767 OpenSkies par David Dagouret