Mercredi 12 avril 2017, Aviation Geekette’s Blog était invité à découvrir les coulisses de la compagnie française XL Airways à l’aéroport Paris Charles-de-Gaulle. Une immersion au siège de la compagnie d’abord, puis sur le tarmac au contact de l’Airbus A330-200 F-GSEU pour un tour avion. Alors, attachez vos ceintures, embarquement immédiat ! – (Partie 2 / 2)

IMG_7403 bis

Nous nous étions quittés dans le précédent article après le briefing de vol avec les personnels navigants techniques et commerciaux. Nous avions fait un tour au Centre de Contrôle des Opérations pour en comprendre le rôle et le fonctionnement. Maintenant que tout est prêt, il ne reste alors qu’à rejoindre l’avion ! Nous empruntons ainsi une navette qui nous conduit sur le tarmac. Après quelques minutes de trajet, nous voilà prêts à passer un PIF (poste d’inspection filtrage) spécial situé à une porte d’entrée de véhicule sur le tarmac. Evidemment, un point d’entrée que l’on ne peut pas emprunter en tant que passager. En sortant du PIF, nous voilà aux abords du Terminal 2A de CDG d’où opère XL Airways. Un coup d’oeil rapide nous permet d’identifier tout de suite la « bête » que nous allons retrouver 😀

Le vol Paris – Pointe-à-Pitre que nous avions suivi pour le briefing étant parti un peu plus tôt dans la journée, nous allons faire le check extérieur / intérieur avion auprès du F-GSEU, l’un des deux A330-200 de la compagnie XL Airways qui a rejoint la flotte en 2004. Il doit s’envoler le soir-même pour la Réunion via Marseille.

Tour extérieur de l’avion

Arrivés au pied de l’Airbus, nous retrouvons tous notre âme d’enfant. Les yeux pétillent et les sourires s’affichent en grand sur les visages ; c’est toujours un moment exceptionnel d’être sur le tarmac au contact d’un avion ! Nous sommes rejoints par Raphaël, ingénieur de la compagnie, qui va nous guider pour ce tour avion complet. Les pilotes réalisent ce check avant de prendre possession de la machine.

IMG_7460

Lors du check extérieur, on s’attarde sur les moteurs, les trains d’atterrissages et le fuselage pour vérifier :

  • qu’il n’y ait pas de point d’impact ou de corps étranger qui pourrait causer des problèmes au démarrage des moteurs ; l’A330 XL Airways compte 2 moteurs Rolls-Royce de type Trent 772B-60
  • que les pneus des trains avant et arrière ne présentent pas de corps étrangers ou de déchirure qui pourraient provoquer un éclatement au prochain atterrissage ; l’A330 compte 10 pneus au total dont la durée de vie est de 15 jours seulement !
  • que la structure du fuselage est intacte et ne présente pas d’irrégularité qui pourrait poser problème une fois en vol

Ce tour avion sur le tarmac est aussi l’occasion de prendre des clichés uniques, directement au contact de l’avion. Le rêve de tout passionné.

Ci-dessous en voici une série travaillée en noir & blanc (vous pouvez cliquer sur chaque visuel pour l’agrandir) :

Le temps était magnifique et le ciel aussi bleu azur que la livrée XL Airways :

IMG_7455

IMG_7416

Après le tour extérieur, il est temps de rejoindre la passerelle menant à l’intérieur de l’avion ! L’inspection est alors répartie entre l’équipage commercial pour la cabine et les pilotes pour le cockpit.

IMG_7505

Nous voici donc à l’intérieur de la cabine qui compte 361 places. Nous débutons avec la classe Economique de 343 sièges dans cet appareil. A noter, repas à bord et bagages soute et cabine sont inclus dans le prix du billet chez XL Airways.

IMG_7482

IMG_7484

Etant seuls à bord, nous sommes autorisés à nous déplacer dans l’avion comme nous le souhaitons ! J’arrive au fond de la cabine où se trouve le galley principal, très grand. Au centre de chaque côté se trouvent les fours servant à réchauffer les plats qui seront ensuite disposés sur les plateaux repas.

IMG_7485

Je reviens vers l’avant de l’avion et passe un moment dans la classe Premium Galaxie qui comprend une vingtaine de sièges. Voyager en Galaxie comprend : un enregistrement prioritaire, 1 bagage supplémentaire, 1 trousse confort, le prêt d’un iPad® Mini et une cuisine raffinée, champagne et vins bouchés.

IMG_7403bis.jpg

Vous l’aurez remarqué sur ces photos, XL Airways ne propose pas d’IFE (divertissement à bord) individuel incorporé dans le siège vous faisant face comme sur la plupart des compagnies régulières long-courrier aujourd’hui. Si il y a quelques mois encore, on pouvait considérer cela comme un véritable manque, XL Airways a lancé depuis peu un « cloud » sur lequel elle propose du contenu à ses voyageurs. Il est proposé par la start-up Immfly basée à Barcelone et qui travaille déjà avec Iberia Express, filiale à bas prix d’Iberia. Le mode d’accès au « XL Cloud » est disponible sur chaque têtière de la classe Economique. Il vous suffit ainsi de vous connecter au Wifi XL Cloud une fois à bord, de télécharger l’application XL Cloud ou d’y accéder via votre navigateur et de vous créer un compte. En quelques clics, à vous le contenu du XL Cloud !

On retrouve ainsi des films / séries / musiques / dessins animés / presses / jeux mais aussi des guides touristiques. Une bonne partie de ces contenus est payante, hormis les guides touristiques des destinations XL qui sont eux 100% gratuits. Cette logique de divertissement à bord est très intéressante. Elle repose sur le principe que chaque passager voyage avec un écran (smartphone, tablette, PC) dont il connaît et maîtrise le fonctionnement (on met tous un certain temps avant de comprendre comment fonctionne et est organisé un IFE, sans compter la réactivité des écrans tactiles qui laisse parfois à désirer). La compagnie reste ainsi fidèle à son credo de ne faire payer à ses passagers que ce qu’ils consomment (hors repas à bord et bagages qui sont inclus dans le prix du billet, contrairement à d’autres compagnies low-cost). A moyen-terme, l’application pourra servir également pour commander des articles duty-free ou des boissons et en-cas directement depuis sa place. Pratique !

A noter, si vous ne disposez pas d’écran, XL Airways vous propose la location d’un Ipad Mini pour la durée du vol au prix de 15€. Les contenus du XL Cloud sont alors tous disponibles sur la tablette.

Autre divertissement des plus novateurs accessibles à bord, les casques Skylight. Après 3 phases de test de février à août 2016, XL s’est en effet associée à cette start-up qui propose des casques-lunettes qui une fois portées, vous donne la sensation de regarder un film dans une salle de cinéma. Associés au casque Bose qui vous isole phonétiquement de l’environnement de l’avion (mais sans vous en couper pour que vous puissiez entendre si on vous appelle), la sensation est bluffante.  15 paires de casques-lunettes sont disponibles par vol au prix de 15€ (à réserver en avance de préférence pour être en sûr d’en avoir !). L’appareil dispose d’une autonomie de 6h et propose 16 films en 2D ou en 3D. Pour l’instant, il est déconnecté du XL Cloud mais l’idée à terme serait de tout coupler et de pouvoir également mettre en standby la lecture du film pour une annonce du commandant de bord par exemple. XL Airways innove côté In-Flight Entertainment et ça fait plaisir.

Pour clôturer ce tour avion, passons quelques instants dans le poste de pilotage !

IMG_7489

IMG_7494.jpg

C’est toujours aussi fascinant de se retrouver dans un cockpit, à la place du Commandant de bord !

Mais il est temps de quitter l’Airbus pour le laisser se préparer pour son vol du soir vers Marseille d’abord, puis vers la Réunion ensuite. Il est arrivé à Saint-Denis le lendemain à 12h38, soit pile à l’heure prévue ! Extrait ci-dessous du site Flightradar24 :

CDGRUN

Et voilà, la 2e partie de ce reportage dans les coulisses de XL Airways s’achève. J’espère que vous l’avez appréciée ! On se retrouve très bientôt pour un prochain article dans les coulisses de Paris Aéroport… #suspens 🙂

J’adresse un grand merci aux équipes de XL Airways, Paris Aéroport, Article Onze Tourisme et aux Avgeeks présents qui ont rendu cette visite unique & passionnante !

Retrouvez les autres articles de ce reportage sur la journée du 12 avril dans les coulisses de l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle par ici :

cropped-cropped-image41.png

Publicités